Pour connaitre les consignes en vigueur, consultez la page COVID-19 sur le site Web de l’Université Laval.

 
Photo des ainés du Nunavut
Interrogés par la professeure Caroline Hervé, Mme Deborah Qaunaq et M. Natalino Piugattuk, deux aînés d’Igloulik, témoignent pour la postérité d’objets de la collection. Leurs propos sont traduits en anglais par M. Roland Taqtu. Crédit photo: Valérie Boulva

De la visite du Nunavut

17 octobre 2022

Depuis plus d’un an, la Bibliothèque et la Chaire de recherche Sentinelle Nord sur les relations avec les sociétés inuit s’affairent à concevoir une exposition virtuelle en mode cocréation avec des partenaires du Nunavut, mettant en valeur la riche collection que le professeur émérite d’anthropologie Bernard Saladin d’Anglure a donnée à l’Université Laval. Dans le cadre de ce projet, l’équipe de la conservation des collections d’objets et de spécimens de l’Université Laval a accueilli dans ses murs, durant la semaine du 10 octobre, des représentants d’Igloolik, dont Deborah Qaunaq et Natalino Piugattuk, deux personnes aînées.

Après quelques reports et délais liés notamment à la pandémie, ce projet financé par Musées numériques Canada et Sentinelle Nord reprend enfin du service. Ses artisans sont fin prêts à s’attaquer à la collecte d’information qui mènera à l’élaboration du scénario du produit virtuel. Dans cette perspective, la visite des gens d’Igloolik a permis la tenue d’ateliers pendant lesquels les personnes aînées ont pu voir de près les objets du passé témoignant de l’ingéniosité et de l’incroyable force d’adaptation des communautés du Nord. Visiblement émues, ces dernières ont été généreuses de leurs commentaires sur l’utilisation de ces objets et sur leur signification. Leurs précieux témoignages ont d’ailleurs été recueillis sur vidéo et serviront de matériau pour l’élaboration du scénario de l’exposition. Début novembre, l’équipe d’anthropologie retournera à Igloolik pour tenir d’autres ateliers avec différents groupes de cette communauté. Ce qui clôturera l’étape de collecte d’information. De tous ces fructueux échanges entre le Sud et le Nord naîtra une exposition virtuelle qui reflètera à souhait la réalité de la vie dans les mondes inuit.