Axe 2: Accès optimisé aux ressources et au savoir de pointe

Faciliter l’exploration des collections, favoriser l’accès à la connaissance, mettre en lumière la richesse de ses ressources figurent parmi les actions phares de la Bibliothèque. En 2018-2019, les efforts consentis ont permis de consacrer des budgets d’acquisition répondant aux besoins documentaires, d’optimiser l’expérience de découverte des collections et de veiller toujours davantage à la préservation de la documentation de haut niveau.

OBJECTIF 1: ASSURER L’EXCELLENCE DES COLLECTIONS

Cette année, la Bibliothèque a mené une opération pour sensibiliser la direction de l’Université au caractère stratégique du budget d’acquisition de la documentation. Pour ce faire, des bibliothécaires ont brossé un portrait détaillé de l’évolution de ce budget et monté un dossier présentant les enjeux et les défis liés à l’achat de la documentation.

Consacrer des budgets d’acquisition répondant aux besoins documentaires

Dans le cadre du processus de préparation du budget 2019-2020 de l’Université, la Bibliothèque a fait état de l’impact de la situation financière contraignante qu’a connu ce budget depuis les dernières années et a convenu avec la direction de principes de croissance annuelle régulière.

Photomontage livres
 

Les résultats du sondage Ithaka S+R ont permis de faire la preuve que la communauté compte fortement sur la Bibliothèque pour obtenir la documentation nécessaire à la réalisation de ses travaux d’enseignement et de recherche. Plusieurs comparaisons avec d’autres universités de taille comparable ont également été présentées. Au final, la direction de l’Université a répondu positivement aux demandes de la Bibliothèque et a accordé une augmentation récurrente de 439 000$ pour l’année 2019-2020, en plus d’une somme ponctuelle de 125 000$ pour l’acquisition de monographies.

OBJECTIF 2: ENRICHIR L’EXPÉRIENCE DE DÉCOUVERTE

Plusieurs collections ont été mises en valeur, cette année, à la Bibliothèque. Pensons aux images du Nord, aux cartes anciennes, à la musique, aux œuvres d’art public, aux données géospatiales et aux œuvres de la Pléiade. Ces collections sont dorénavant plus accessibles et plus faciles à consulter, de manière à répondre efficacement aux besoins des usagers.

Offrir un accès simple et convivial à l’ensemble des ressources, et une expérience optimale de découverte des collections

Reproduction d'une carte ancienne
 

Afin d’améliorer leur repérage et leur diffusion, plusieurs collections ont été intégrées à Kalos, le gestionnaire d’objets numériques de la Bibliothèque. Ainsi, on a amorcé le traitement et le versement des images numériques en art et architecture du Québec des fonds GRAQ et Noppen, de plusieurs collections spécifiques du Nord du Québec, comprenant notamment une série de cartes géographiques anciennes numérisées. Kalos propose également une collection de musique en accès restreint, ainsi qu’une collection de spécimens anatomopathologiques provenant du Département de pathologie.

Améliorer le repérage et la diffusion sur le Web des collections numériques de la Bibliothèque

Photo
 

La mise à jour de l’inventaire de la collection d’art public de l’Université Laval a permis d’intégrer dans Kalos ce riche ensemble d’une cinquantaine d’œuvres disséminées sur le campus. Sur la plateforme de collections numériques, on trouve désormais des images photographiques et la description d’une cinquantaine d’œuvres d’art public, en plus d’un résumé biographique des artistes. Relevant désormais de la Bibliothèque, la diffusion de cette collection s’inscrit dans son rôle de veiller au développement et à la promotion de la culture à l’Université. Sculptures, mosaïques, peintures et autres formes d’art, autant de créations qui feront découvrir d’illustres artistes du Québec et d’ailleurs aux membres de la communauté. Une carte interactive permet de localiser rapidement les œuvres.

Prendre en charge le chargement des données géospatiales

La prise en charge du chargement des données géospatiales dans GéoIndex est maintenant chose faite. En effet, plus de 800 jeux de données sont mis à la disposition des usagers de l’Université et de ceux d’autres universités membres du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI). Restent à gérer l’ajout et la modification des couches de données géospatiales pour des cas particuliers.

Accroître la mise en valeur des collections

Toujours dans le but d’améliorer la diffusion de ses collections, la Bibliothèque a commencé l’intégration au catalogue des CD de la collection de Radio-Canada. D’autre part, on a procédé à la mise à niveau du traitement des œuvres de la collection La Pléiade, de façon à en favoriser l’utilisation. Par ailleurs, l’équipe a procédé aux dernières étapes de la constitution d’une banque de données spécialisée composée d’œuvres spécifiques de sommités du droit tirées d’ouvrages honorifiques, permettant ainsi le repérage d’un corpus  documentaire autrement introuvable.

OBJECTIF 3: VEILLER À LA PÉRENNITÉ DE LA DOCUMENTATION

Parmi les responsabilités de la Bibliothèque figure celle de préserver à long terme les collections physiques de valeur. À cet égard, l’espace demeure un enjeu de taille et l’intégration de nouveaux dons nécessite souvent le redéploiement de collections. Ainsi, la dernière année a donné lieu à un imposant déplacement de documents.

Assurer la préservation à long terme de collections physiques de valeur

En octobre 2018, la collection de livres rares, constituée de plus de 65 000 documents, a été détassée, afin de permettre l’intégration de 1700 documents reçus en don par la congrégation des Eudistes de Québec. Cette vaste opération visait également à optimiser l’espace dédié à la conservation et à la préservation de la collection de livres rares, en prévision d’y accueillir de nouveaux dons, tout en assurant une manipulation sécuritaire des documents.

Photo