Pour connaitre les consignes en vigueur, consultez la page COVID-19 sur le site Web de l’Université Laval.

Vision des espaces

Une vision en cinq axes

La vision du développement des espaces de la Bibliothèque présentée ici s'inscrit dans la poursuite du projet de réaménagement amorcé en 2009. Elle s'inspire des meilleures pratiques des bibliothèques universitaires de recherche et prend pour modèle les grandes bibliothèques nord-américaines.

Cette vision dépasse largement le niveau de la rénovation. Elle implique un investissement dans le développement de l'Université Laval, au service des étudiants, des enseignants et des chercheurs. Voici ses cinq grands axes.

AXE 1 – Une bibliothèque où l'étudiant est libre de ses apprentissages et devient créateur de savoir

Des espaces diversifiés, flexibles, modernes et centrés sur l'étudiant
Pour soutenir les nouvelles pratiques d'enseignement, favoriser les apprentissages complexes et offrir un cadre à l'expérimentation, il faut reconfigurer les espaces en fonction de la culture numérique. Aux espaces favorisant le travail en solo et la concentration s'ajouteront des lieux d'apprentissage collaboratifs permettant la création, la réutilisation, le repérage et le partage d'information.

Un carrefour d'apprentissage adapté aux étudiants de 1er cycle
Mis en œuvre dans les universités américaines et européennes depuis plusieurs années, le carrefour d'apprentissage (Learning Center) témoigne de l'évolution de l'enseignement supérieur et des bibliothèques universitaires du 21e siècle. Ce concept allie un lieu architectural, souvent emblématique, et une intégration d'un ensemble de ressources et de services, également accessibles à distance.

L'intégration d'un carrefour d'apprentissage à la Bibliothèque tombe sous le sens en raison même de sa mission, mais également par l'amplitude de ses heures d'ouverture. La présence de services et de soutien en tout temps permettra d'en optimiser l'utilisation et d'offrir aux usagers une expérience étudiante de qualité.

Un laboratoire vivant propice à la création de solutions innovantes
Si la création d'un Learning Center au sein de la Bibliothèque permet d'offrir des espaces d'apprentissage formels et informels, le laboratoire vivant permet, quant à lui, d'offrir un espace qui démocratise la recherche. Sortir la recherche des laboratoires pour la faire descendre dans la vie de tous les jours. Tel est le rôle d'un laboratoire vivant, un lieu qui stimule les collaborations interdisciplinaires et qui permet d'aborder les enjeux sociaux, technologiques et économiques sous plusieurs angles. En tant que terrain neutre où toutes les disciplines se croisent et s'entrechoquent, la Bibliothèque est l'endroit tout désigné pour abriter ce type d'espace.

Un espace dédié aux étudiants des cycles supérieurs
À l'Université Laval, les étudiants des cycles supérieurs sont considérés comme de véritables chercheurs dont la contribution au développement des savoirs est plus que significative. Il importe de créer pour eux un espace fédérateur qui favorise l'interdisciplinarité, qui leur donne l'occasion d'échanger et d'apprivoiser le travail en collaboration. Ce lieu deviendra un véritable milieu de vie en offrant, par exemple, des espaces confortables et un coin cuisine équipé d'une cafetière et d'un micro-ondes. Ce qui aidera à briser l'isolement que vivent parfois ces étudiants.
Voir l'image d'ambiance du Centre pour étudiants des cycles supérieurs à la Bibliothèque

Un lieu de rencontres pour les professeurs
Espace de rencontres interdisciplinaires, la Bibliothèque représente sans conteste un avantage concurrentiel dans la quête pour recruter les meilleurs professeurs et pour attirer des étudiants. La qualité de ses collections y joue pour beaucoup, mais la qualité des espaces qu'on y trouve contribue également au choix d'une institution d'attache.

Un lieu ancré dans le numérique
Les technologies coloreront les espaces de la Bibliothèque de demain, en lien avec la stratégie numérique de l'Université. Elles seront pensées en amont pour mieux servir la découverte et l'innovation. Elles tiendront compte des nouveaux modes d'apprentissage et des innovations technopédagogiques. Pensons par exemple à la création d'espaces d'idéation et de test ou à l'installation de bornes de prêts interactives.

Des espaces café pour un milieu de vie stimulant
Manger et boire dans une ambiance décontractée de type lounge, tout en ayant accès à une connexion wifi gratuite. Tel est l'espace café qui a déjà la cote chez les étudiants actuels. La Bibliothèque offrira des espaces qui proposent cette même ambiance tout en favorisant l'utilisation des services et des ressources mis à leur disposition. Cette initiative se fera en collaboration avec les associations étudiantes pour favoriser le développement d'un véritable sentiment d'appartenance.
Voir l'image d'ambiance de l'espace café de la Bibliothèque au pavillon Jean-Charles-Bonenfant

Un espace familial adapté pour les étudiants parents
Véritable troisième lieu de vie, la Bibliothèque offrira des espaces qui répondent à une clientèle diversifiée. Que ce soit pour consulter la documentation, faire du travail individuel ou encore des travaux d'équipe, les étudiants parents pourront être accompagnés de leurs enfants dans un local convivial et aménagé spécialement pour eux. On y trouvera par exemple un mobilier adapté aux enfants, des jeux, des jouets, une table à langer et un téléviseur. Bien sûr, cet espace bénéficiera d'une bonne isolation acoustique pour ne pas déranger les autres usagers.

AXE 2 – Des espaces spécialisés et des collections vivantes au cœur d'une appartenance disciplinaire

Les collections disciplinaires sont essentielles à l'enseignement et à la recherche. L'aménagement des zones par secteur, sur le modèle des 4e et 2e étages au pavillon Jean-Charles-Bonenfant, vise à mieux répondre aux besoins particuliers des facultés et à créer un sentiment d'appartenance dans un contexte où l'interdisciplinarité est prégnante.

Ces zones, constituées principalement d'espaces pour les collections à rayons ouverts, de places de travail individuelles et de services spécialisés, seront définies en étroite collaboration avec les facultés. Elles seront aussi mises en relation les unes avec les autres pour permettre les rencontres entre disciplines et pour favoriser les échanges d'idées. La Bibliothèque poursuivra ainsi son appui indéfectible aux facultés, et favorisera une meilleure connaissance et une meilleure utilisation des collections par les chercheurs, les professeurs et les étudiants.

AXE 3 – Des lieux adaptés pour une collection patrimoniale riche à valoriser et à préserver

La collection de livres rares et anciens
La Bibliothèque possède une importante collection de documents rares et anciens, dont plusieurs pièces uniques qui font la fierté de l'Université Laval, telles que la première édition de l'Encyclopédie de Diderot, les Œuvres de Champlain et les volumes offerts par la reine Victoria. Malheureusement, cette collection ne bénéficie pas des conditions idéales pour assurer sa conservation, l'espace et les conditions atmosphériques n'étant pas adéquats.

L'évolution récente de la collection de livres rares et anciens confirme qu'un espace pouvant contenir 75 000 documents est nécessaire. Cet espace se retrouvera au pavillon Jean-Charles-Bonenfant. On y aménagera aussi une salle de consultation facilitant l'accès à cette documentation prisée des chercheurs, tout en le contrôlant.

Les espaces de médiation, un foyer culturel pour le campus
La médiation culturelle est indissociable de la mission première de la Bibliothèque qui vise à diffuser la recherche, à développer la curiosité envers la connaissance et à susciter la création. Les espaces de médiation culturelle mettront en contact toute la communauté universitaire avec la recherche qui s'effectue sur le campus, mais aussi avec la richesse des contenus. Des événements littéraires et scientifiques, des conférences et des lancements pourront y être tenus.

La collection d'objets et de spécimens
D'une valeur de près de 25 M$, ce riche corpus amassé par les chercheurs et les professeurs est directement lié à l'histoire de la recherche et de l'enseignement à l'Université. Herbier, collections d'insectes et d'oiseaux, artefacts archéologiques, œuvres d'art, art public, instruments scientifiques anciens, moulages d'œuvres antiques... ces collections répondent à la mission de l'Université. Utilisées par des chercheurs et des enseignants de toutes les disciplines, elles deviennent même un laboratoire de premier plan pour certains programmes.

Si la grande majorité de ces collections est logée dans des locaux inadéquats au pavillon Louis-Jacques-Casault, d'autres sont éparpillées aux quatre coins du campus. Les conditions de conservation, de préservation, de sécurité et de mise en valeur sont telles, qu'elles mettent en danger la pérennité et le développement de ces collections pourtant d'un immense intérêt patrimonial, scientifique ou artistique.

Les collections seront relocalisées dans une réserve dont l'aménagement respectera les normes muséales en vigueur. Un espace de consultation adjacent aux collections patrimoniales sera aménagé pour accueillir professeurs, chercheurs et étudiants désireux d'approfondir leurs connaissances sur les objets. La Bibliothèque modernisera également les espaces d'exposition et de mise en valeur des collections, en collaboration avec la Chaire de leadership en enseignement en muséologie et mise en public, ainsi qu'avec le Laboratoire de muséologie et d'ingénierie de la culture (LAMIC).

AXE 4 – Une collection semi-active en centre de conservation

En plus d'acquérir de la documentation nécessaire aux activités de recherche et d'enseignement de l'Université, la Bibliothèque doit la préserver et y donner accès. Un certain nombre de documents sont moins utilisés, en raison de l'évolution des savoirs, de l'abandon d'un domaine de recherche ou du départ à la retraite d'un professeur. Ce corpus reste cependant essentiel à la communauté et ne peut tout simplement pas être élagué. Il doit donc être déplacé dans un centre de conservation.

À l'origine, la Bibliothèque a été aménagée pour accueillir une collection de deux millions de documents. Elle en compte aujourd'hui trois millions. Un des objectifs du réaménagement est de rétablir l'équilibre entre les espaces dédiés aux usagers et celui dédié aux collections afin de redonner aux utilisateurs les lieux qu'ils réclament. Pour ce faire, la collection couvrant l'ensemble des sujets d'intérêt pour toutes les facultés sera constituée des titres les plus récents, les plus consultés ou les plus utiles au soutien à l'enseignement et à la recherche. Les proportions de documents envoyés en centre de conservation varieront selon les disciplines et les besoins.

AXE 5 – Une optimisation des espaces et des investissements

Choisir le cœur du campus pour offrir des espaces qui répondent aux besoins des apprenants d'aujourd'hui et de demain
Située aux pavillons Jean-Charles-Bonenfant et Alexandre-Vachon, la Bibliothèque est un incontournable sur le campus. Elle est donc toute désignée pour offrir aux membres de la communauté des espaces qui répondent à leurs besoins. Regrouper à la Bibliothèque des lieux d'apprentissage formels et informels permettra à l'Université d'optimiser ses espaces, d'éviter les dédoublements, d'assurer la pérennité et le renouvellement des équipements en assurant un contrôle sur leur nombre. Les services seront offerts dans une grande amplitude horaire et avec le soutien constant du personnel de la Bibliothèque.

Les économies d'échelle pourront être réinvesties dans la mise à jour et l'évolution de ces espaces et dans d'autres projets contribuant au développement de l'Université.

Optimiser l'empreinte des locaux dédiés au personnel
La vaste transformation des processus attribuable aux nouvelles technologies qui soutiennent les activités administratives de la Bibliothèque a modifié en profondeur les modes de travail de son personnel, au fil des ans. Des espaces souples et repensés pour créer une meilleure synergie entre les membres du personnel offriront des possibilités d'évolution à moindre coût, tout en ayant une plus faible empreinte sur l'environnement physique.  

Vous êtes invités à enrichir cette vision par vos commentaires, vos idées et vos questions. L'occasion est donnée à toute la communauté universitaire de créer ensemble la Bibliothèque intelligente! Écrivez à espaces@bibl.ulaval.ca.
 

«La bibliothèque universitaire est fondamentale, cela est d'autant plus vrai dans une grande institution de recherche comme l'Université Laval qui dépend tant de l'accès à des collections de qualité qu'à des espaces répondant aux besoins des étudiants, des enseignants et des chercheurs.»

Loubna Ghaouti
Directrice de la Bibliothèque